La Passion du Western

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

La Passion du Western

Message par Moon le Lun 20 Juin - 20:53


C'est une passion très récente, et pourtant j'ai l'impression d'être fan depuis longtemps...
J'ai décider de vous faire découvrir un genre cinématographique j'aime beaucoup : le Western.
Au début, j'avais des préjugés sur les Westerns, je croyais que c'était juste un film avec des méchants Cow Boys et des gentils Indiens, mais pas du tout. Je vais vous faire découvrir les Westerns en plusieurs catégories : Les Acteurs célèbres, les Films de Légende, Les Répliques Cultes, les meilleures musiques et Geographiquement et historiquement.

Situons dans le temps...

Spoiler:
Les Westerns se déroulent pendant une période historiquement riche. La Guerre de Sécession, les guerres Indiennes (guerres Cheyennes et guerres Apaches) et la Conquête de l'Ouest sont les principaux faits historiques que l'on retrouve dans les Westerns.
De nombreux personnages historiques comme Davy Crocket, Calamity jane, Billy The Kid ou Wyatt Earp sont très présents dans les Westerns.

Célèbres acteurs & actrices de Western

Spoiler:
- Charles Bronson (1921-2003) que l'on retrouve notamment dans Il était une fois dans l'Ouest ou Les Sept Mercenaires
- James Coburn (1928-2002) qui a joué dans Il était une fois la révolution et Pat Garrett et Billy the Kid. On peut aussi le voir sur la pochette de l'album band On the Run de Paul McCartney Very Happy
- Henry Fonda (1905-1982) que l'on peut voir dans les films Mon nom est personne et Il était une fois dans l'Ouest
- John wayne (1907-1979) qui a joué dans La Charge Héroïque et La Chevauchée Fantastique
- Clint Eastwood (1930-) que l'on peut voir dans La trilogie du Dollar ou L'Homme des Hautes plaines.
- James Stewart ( 1908-1997) qui joue dans Winchester 73 et L'Appat
- paul Newman (1925-2008) qui a joué dans Le Gaucher et Butch Cassidy et le Kid
- Robert Redford (1936-) que l'on peut voir dans Jeremiah Johnson et Butch cassidy et le Kid
- lee Van Cleef (1925-1989) que l'on peut voir dans le Bon, la Brute et le Truand et La Mort était au Rendez-vous
- Kevin Costner (1955-) que l'on peut voir dans danse avec les Loups ou Wyatt earp
- Jennifer Jones (1919-2009) que l'on peut voir dans le film Duel au Soleil
- Steve McQueen (1930-1980) qui a joué dans Nevada Smith et Les Sept Mercenaires
- Terence Hill (1939-) que l'on peut avoir dans Un génie, deux associés, une cloche et Mon nom est Personne
- Virginia Mayo (1920-2005) qui a joué dans Sur la piste des comanches et La fille du désert
- Dean Martin (1917-1995) qui a joué dans Rio Bravo et duel dans la poussière
- Alan Ladd (1913-1964) qui a joué dans L'homme des vallées perdues et L'or du Hollandais
- Maureen O'Hara (1920-) qui a joué dans Rio Grande et sur le territoire des comanches
- Gary Cooper (1901-1961) que l'on peut voir dans L'homme de l'Ouest et La colline des Potences
- Marie Windsor (1919-2000) qui a joué dans Le bagarreur du Kentucky et Terreur à l'ouest

Les Westerns de Légende


Spoiler:
- La Piste des Géants de Raoul Walsh
- le Bon, la Brute et le Truand de Sergio leone
- Pour une poignée de Dollars de Sergio leone
- Et pour quelques dollars de plus de Sergio leone
- L'Homme des hautes Plaines de Clint Eastwood
- Il était une fois dans l'Ouest de Sergio leone
- Il était une fois la Révolution de Sergio Leone
- Danse avec les Loups de Kevin Kostner
- Les Cheyennes de John Ford
- La prisonnière du désert de John Ford
- Wyatt Earp de Lawrence Kasdan
- Josey Wales Hors-la-loi de Clint Eastwood
- La Charge Héroïque de John Ford
- Rio Bravo de Howard Hawks
- Duel au Soleil de John Faure
- La colline des potences de Delmer Daves
- L'homme de la Plaine de Anthony Mann
- Jeremiah Johnson de Sydney Pollak
- la Chevauchée Fantastique de John Ford
- L'Homme qui tua Liberty valance de John Ford
- Little Big Man d'Arthur Penn
- la Horde Sauvage de Sam peckinpah
- Impitoyable de Clint Eastwood
- Coups de feux dans la Sierra de Sam Peckinpah
- le Gaucher d'Arthur Penn
- Winchester 73 de Anthony Mann
- les Sept Mercenaires de John Sturges

Les Répliques Cultes

Spoiler:

"Planque-toi, connard !" [Il était une fois la Révolution]

_Parle-moi encore de cette "nuit de l'homme blanc"...
_Ben, c'est une sorte d'ouverture de la chasse..
_Et quel est le gibier?
_Toi et moi. [Le Jardin du Diable]

"J'crois que vous serrez mignon tout pleins avec ce couteau planté dans le Cul" [L'Homme des Hautes Plaines]

"Je préfère être mort par ma faute qu’être vivant par la tienne. " [Mon nom est Personne]

"Jack Beauregard : Tu brilles aussi fort qu’un miroir de bordel, même un aveugle te verrait à 10 lieux d’ici.
Personne : J’aime bien que les gens me regardent moi.
Jack Beauregard : Ils ne partagent pas toujours ton plaisir... " [Mon nom est personne]

"- On dit qu'une balle ça se digère mieux quand on a un peu de whisky dans l'estomac.
- Monsieur va en prendre un double, comme ça il la sentira même pas passer." [On l'appelle Trinita] Razz

"Je vais dormir tranquille parce que je sais maintenant que mon pire ennemi veille sur moi..." [Le bon, la Brute et le Truand]

"Le Truand : Tu veux rigoler, hein, Blondin... Tu veux me faire une farce, avoue-le!
Le Bon : Ça, c’est pas une farce, c’est une corde..." [Le bon, la brute et le Truand]

"Il joue de l'Harmonica, mais il joue aussi de la Gâchette" [Il était une fois dans L'Ouest]


Les Musiques de Westerns...

Spoiler:











Bandes-annonces :

Spoiler:
Le meilleur Western... et celui que je considère comme le meilleur de tous les films, une BO fantastique, des acteurs impeccables et beaucoup d'émotion. ♥







Extraits et vidéos :

Spoiler:








"I Can't Swim !" Razz





Magnifique film !

Images :

Spoiler:
Henry Fonda dans "Mon nom est personne"
Robert Redford et Paul newman dans "Butch Cassidy ans the Sundance Kid"
la Horde Sauvage
Il était une fois la Révolution
Mon nom est Personne
Clint Eastwood dans "Et pour quelques dollars de plus"
"Danse avec les Loups"
Wyatt Earp
Jeremiah Johnson


Si vous avez des questions à me poser ou si vous voulez les liens des films en Streaming, envoyez-moi un Mp.







Dernière édition par Angéline le Jeu 30 Juin - 13:20, édité 9 fois

_________________
avatar
Moon
God Walrus
God Walrus

Nombre de messages : 3561
Age : 21
Localisation : In the Cavern Club.
Date d'inscription : 14/12/2009

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La Passion du Western

Message par Moon le Ven 24 Juin - 21:05

Sinon est-ce que quelqu'un sur le forum a déjà vu un Western ? Lesquels ?

_________________
avatar
Moon
God Walrus
God Walrus

Nombre de messages : 3561
Age : 21
Localisation : In the Cavern Club.
Date d'inscription : 14/12/2009

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La Passion du Western

Message par Octopus le Ven 24 Juin - 21:56

J'avoue que je n'en ai jamais vu Smile C'est pas trop mon style de film à la base et j'en ai jamais eu l'occasion ...
avatar
Octopus
King Walrus
King Walrus

Nombre de messages : 1506
Age : 23
Localisation : In my garden with Ringo !
Date d'inscription : 03/01/2011

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La Passion du Western

Message par Moon le Lun 27 Juin - 0:58

Octopus a écrit:J'avoue que je n'en ai jamais vu Smile C'est pas trop mon style de film à la base et j'en ai jamais eu l'occasion ...

Comment peux-tu savoir si ce n'est pas ton style de film puisque tu n'en as jamais vu ?

Mais après, tout le monde n'aime pas les Westerns, c'est un style de film qui a beaucoup vieilli, même si encore aujourd'hui des films comme True grit des frères Cohen ou 3h10 pour Yuma nous prouvent que ce genre cinématographique n'est pas totalement démodé.

_________________
avatar
Moon
God Walrus
God Walrus

Nombre de messages : 3561
Age : 21
Localisation : In the Cavern Club.
Date d'inscription : 14/12/2009

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La Passion du Western

Message par Octopus le Lun 27 Juin - 21:06

Non je veux dire ... Rah je sais pas comment dire mais le "style" de genre. Ça sonne un peu idiot mais je vois à peu près ce que c'est et ça ne m'a jamais attiré, car c'est radicalement opposé à ce que j'aime à la base.

Je sais pas si j'aurais la volonté de regarder un western comme ça mais si y en a un qui passe à la télé un de ces jours je le regarderais alors Very Happy
avatar
Octopus
King Walrus
King Walrus

Nombre de messages : 1506
Age : 23
Localisation : In my garden with Ringo !
Date d'inscription : 03/01/2011

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La Passion du Western

Message par Moon le Mar 28 Juin - 15:39

Bon, aller, comme je n'ai pas grand chose d'autre à faire, je vais parler de quelques Westerns que j'ai particulièrement apprécier, en parlant des acteurs, des personnages, de l'histoire et en expliquant pourquoi j'ai aimer ou pas aimer ce film...

Spoiler:

"Le Monde se divise en deux catégories : Ceux qui ont un pistolet chargé et ceux qui creusent. Toi, tu creuses."


Synopsis : Pendant la Guerre de Sécession, trois hommes, préférant s'intéresser à leur profit personnel, se lancent à la recherche d'un coffre contenant 200 000 dollars en pièces d'or volés à l'armée sudiste. Tuco sait que le trésor se trouve dans un cimetière, tandis que Joe connaît le nom inscrit sur la pierre tombale qui sert de cache. Chacun a besoin de l'autre. Mais un troisième homme entre dans la course : Setenza, une brute qui n'hésite pas à massacrer femmes et enfants pour parvenir à ses fins.

Réalisateur : Sergio Leone
Acteurs :
- Clint Eastwood dans le rôle de Blondin/Le Bon
- Eli Wallach dans le rôle de Tuco/Le Truand
- Lee Van Cleef dans le rôle de Sentenza/La brute

Mon avis : ♥ ♥ ♥ ♥ ♥
Troisième et dernier "volet" de la trilogie du Dollar, et sûrement le plus réussi ! Les personnages ont chacun une personnalité bien à eux, et on prend plaisir à suivre leur parcours jusqu'au fameux trésor. Lee Van Cleef est excellent dans le rôle de Sentenza, "La brute" qui n'hésite pas à buter et à utiliser la torture pour arriver à ses fins. Eli Wallach est parfait dans son rôle de Tuco, le Truand, condamné plusieurs fois pour un nombre incroyable de délits (trafic de cartes, meurtre, braquage...) et qui, grâce au Bon, fut sauvé plusieurs fois in extremis de la pendaison. Un personnage attachant et dont les répliques sont cultes ("Quand on tire, on raconte pas sa vie", "Je file, je l'descends et j'reviens." Razz). Clint Eastwood, dans son rôle habituel d'étranger mystérieux, est formidable. Estwood, dans le rôle du Bon, surnommé "Blondin" par Tuco, dont certaines répliques sont des pépites ("Et ouvrez grandes vos oreilles, on va faire un peu de pétards !", "Tu veux mourir tout seul ?", "Ca, c'est pas une farce, c'est une corde" Very Happy).
Aucun temps mort dans ce film, on s'attache aux personnages, et la musique signée Ennio Morricone est magnifique. Ce Western est un excellent film, qu'il faut avoir vu au moins une fois dans sa vie.

Spoiler:

"Planque toi, connard !"


Réalisateur : Sergio Leone
Acteurs :
- James Coburn dans le rôle de Sean Mallory
- Rod Steiger dans le rôle de Juan Miranda

Synopsis : Mexique, 1913. Un pilleur de diligences, Juan Miranda, et un Irlandais, ancien membre de l'IRA spécialiste en explosifs, John Mallory, font connaissance. Juan a toujours rêvé de dévaliser la banque centrale de Mesa Verde et voit en John le complice idéal pour son braquage. Il fait chanter John afin de le persuader de s'associer à l'affaire.
Tous deux se trouvent plongés en plein coeur de la tourmente de la révolution mexicaine, et Mesa Verde se révèle plus riche en prisonniers politiques qu'en lingots d'or. Malgré eux, les deux amis deviennent les héros d'une guerre qui n'est pas la leur...

Mon avis : ♥ ♥ ♥ ♥ ♥
Sergio Leone pensait en avoir finit avec les Westerns, puis, on lui propose d'en refaire un, qu'il accepte sans grand enthousiasme. C'est peut-être pour ça que ce film parait un peu bâclé à certains passages. Mais malgré cette impression de ratage, et l'utilisation dans le film d'une arme qu'il n'existait pas encore lors de la révolution mexicaine, ce film reste mon western préféré.
Les personnages de ce film sont attachants, leur rencontre est insolite et hasardeuse, et ce qui au début était une simple alliance pour braquer une banque, va se terminer en amitié. Rod Steiger, dans le rôle de Juan Miranda, est un pilleur de diligences, et ne pense qu'à l'argent. C'est un personnage attachant, parfois touchant (lorsqu'il explique ce que c'est pour lui la Révolution), et qui va devenir un véritable héro de la Révolution (dont il dira "J'en ait rien à foutre d'être un héro à la con, c'est le fric qui m'intéresse !"). James Coburn dans le rôle de Sean Mallory (l'un de ses meilleur rôle), expert en explosifs, qui va manipuler Juan Miranda en lui faisant croire que la prison de Mesa Verde est une banque, est un personnage révolutionnaire et dont certaines répliques sont très drôles ("Planque toi, connard !").
Les dialogues de ce film sont parfaits, et même si esthétiquement, ce n'est pas le meilleur Leone, c'est celui qui est le plus riche en émotions, car certaines scènes de fusillades sont pénibles, mais ont une certaine part de vérité. Et la bande originale, signée Ennio Morricone, est fantastique, et donne à ce film une ambiance calme.
Un très bon Western, dont je me lasse pas.

Spoiler:

"I Can't swim !"

Réalisateur : George Roy Hill
Acteurs :
- Robert Redford dans le rôle de Sundance Kid
- Paul Newman dans le rôle de Butch Cassidy
- Katharine Ross dans le rôle de Etta Place

Synopsis : Au début du XXe siècle, Butch Cassidy et son ami Sundance Kid pillent les trains et les banques. Les deux malfrats élaborent un plan ingénieux qui leur permet de dévaliser deux fois le même convoi, mais les autorités sont sur leur piste.
Le Kid retrouve son amie, Etta Place, une jeune institutrice, et Butch Cassidy improvise avec elle un brillant numéro à bicyclette.
La seconde attaque de l'Union Pacific oblige les deux complices et Etta à abandonner leurs amis et à fuir en Bolivie. Là, ils poursuivent leurs exploits criminels et ce, malgré la défection de la jeune femme, effrayée par la tournure que prennent les événements.

Mon avis : ♥ ♥ ♥ ♥ ♥
Ce Western se différencie des autres films du genre, car il y a vraiment une ambiance particulière de liberté. On sent bien, lorsqu'on regarde ce film, qu'il a été réalisé pendant une période hippie (1969), et c'est sûrement ce qui fait la puissance du film.
Le duo Newman/Redford est parfait (tellement parfait qu'ils tourneront à nouveau ensemble dans le film "l"Arnaque" de George Roy Hill en 1973) . Robert Redford dans son rôle de Sundance Kid, personnage sarcastique, qui ne sait pas nager Razz , mais qui se révèle être un excellent tireur, est formidable. Paul Newman dans le rôle Butch Cassidy, beau parleur et enthousiaste, est excellent. On pourrait presque parler d'un trio, tellement le personnage d'Etta Place, interprété par Katharine Ross, est charmant ! Trois personnages unis par une grande amitié.
Les images sont magnifiques, certaines répliques fameuses ("C'est quoi la Bolivie ?", "Tu ne sais pas nager, et alors ? Ta chute te tuera probablement !") et certains passages formidables (celui où les deux hommes tentent d'apprendre l'espagnol) jusqu'au final émouvant, où on se prend une grosse claque. Ce film est une ode à la liberté, et c'est une grande histoire d'amitié avant d'être un Western. A voir ou a revoir, sans modération.


Spoiler:

"Le seul moyen d’allonger la vie, c’est d’essayer de pas la raccourcir. "

Ralisateurs : Tonino Valerii et Sergio leone
Acteurs :
- Terence Hill dans le rôle de Personne
- Henry Fonda dans le rôle de Jack Beauregard

Synopsis : Jack Beauregard, légende de l'Ouest, désire mettre un terme à sa carrière de pistolero et envisage de s'embarquer pour l'Europe. Mais un jeune admirateur, affirmant s'appeler Personne, ne l'entend pas de cette oreille. Il veut faire entrer Beauregard dans l'Histoire en l'amenant à combattre la Horde sauvage.

Mon avis : ♥ ♥ ♥ ♥
Je m'attendais à un gros navet, car je n'ai jamais aimer Terence Hill, j'ai toujours trouver cet acteur lourdingue, mais là, ce fut une agréable surprise, parce que non seulement Terence Hill est excellent dans ce film, mais aussi parce que "Mon nom est Personne" est très drôle (le Western le plus drôle que j'ai vu). Terence Hill, en personne, est formidable, ce rôle était fait pour lui ! C'est un personnage très drôle, et grand admirateur de Jack Beauregard. Henry Fonda, en Jack Beauregard, légende de l'Ouest qui s'apprête à prendre sa retraite, mais qui va se faire convaincre par personne de combattre le Horde Sauvage pour entrer dans l'Histoire, est excellent. C'est un personnage qui n'hésite pas à être cynique et parfois méchant avec le jeune Personne ("Je préfère être mort par ma faute qu'être vivant par la tienne", "Et pendant qu'ici-bas toi tu auras le nez dans les bouquins, je serai là haut moi, parmi les morts."). Le duo Hill/Fonda fonctionne donc à merveille, l'humour est présent tout le long du film, l'action est là, quelques scènes (comme la scène du bar) sont mythiques et la musique d' Ennio Morricone, est encore une fois exceptionnelle (la reprise de "La chevauchée des Walkyries" est formidable). ce film est donc un très bon Western.

Spoiler:

"Stop that, boy!"

Réalisateur : Sydney Pollak
Acteurs :
- Robert Redford dans le rôle de Jeremiah Johnson
- Will Gear dans le rôle de Bear Claw
- Stefan Gierash dans le rôle de Del Gue

Synopsis : Jeremiah Johnson, fuyant la violence du monde civilisé, s'enfonce dans les Montagnes Rocheuses. Confronté à un environnement qu'il ne connaît pas, il doit également faire face à la révolte des Indiens. Décidé à assouvir une vengeance, il fera lui aussi appel à la violence.

Mon Avis : ♥ ♥ ♥ ♥ ♥
Tout est bon dans ce Western. Un homme qui fuit la civilisation et part s'isoler en pleine nature, sans communication, sans voisins, il se nourris de poissons, de gibier, de fruits, il construit lui-même sa maison avec les matériaux qui sont à sa portée. Jeremiah Johnson revient aux sources du commencement de l'homme. Entre temps, Jeremiah emmène un enfant avec lui, et un chef Indien lui donne sa fille comme épouse, malgré sa réticence. Il s'attache finalement à sa petite famille, sa vie en forêt est paisible, même s'il ya toujours une menace indienne, jusqu'au jour ou un drame se produit, et Jeremiah, l'homme qui fuyait la violence, s'en servira finalement pour se venger.
Le film commence dans l'enthousiasme et se finit dramatiquement, et c'est sûrement ce decrescendo qui fait que c'est un chef d'oeuvre.
Une prestation magnifique de Robert Redford, des paysages de toute beauté et une réalisation parfaite. Un film qui mériterait d'être plus connu du public.

Spoiler:

" Il n'y a rien de plus important que les liens du sang"

Réalisateur : Kevin Costner
Acteurs :
- Kevin Costner dans le rôle de Wyatt Earp
- Dennis Quaid dans le rôle de Doc Hollyday
- Gene Hackman dans le rôle de Nicholas Earp
- Jeff Fahey dans le rôle de Ike Clanton

Synopsis : Evocation de la vie d'un personnage devenu legendaire, Wyatt Earp, justicier impitoyable qui affrontera le clan des Clanton dans un des épisodes les plus célèbres et les plus sanglants de l'histoire de l'Ouest américain.

Mon avis : ♥ ♥ ♥ ♥
Ce film créer toujours le débat chez les amateurs de westerns. "Wyatt Earp" est un film long (trois heures !), donc il faut s'accrocher et être prit par le film, sinon le temps vous semble long. Plusieurs westerns (comme Règlements de comptes à OK Corall ou Tombstone) avaient déjà parler de Wyatt Earp, mais jamais de sa vie complète. Wyatt Earp, de Kevin Costner est donc, selon moi, le film qui insiste le plus sur le passé de Wyatt avant que celui-ci ne devienne une légende.
Wyatt Earp vivait avec sa femme, enceinte, jusqu'au jour où celle-ci meurt d'une maladie quelques semaines avant d'accoucher. Earp, qui pensait enfin débuter une vie heureuse, avec la femme qu'il aime, un enfant, une nouvelle maison, voit tous ses espoirs s'écrouler. Il a été blesser dans sa chair alors qu'il croyait devenir quelqu'un, et cet épisode traumatisant va le faire sombrer dans l'alcoolisme. Jusqu'au jour où son père (celui qui "lui a tout appris"), lui fait une leçon de vie en lui disant que "rien n'est plus important que les liens du sang", et lui fait entendre raison pour rester un homme.
Le film insiste beaucoup sur la famille Earp, dont les valeurs sont un peu celles de la famille idéale en Amérique : Loyauté, courage et amitié. La famille s'agrandira en quelque sorte puisqu'un homme, Doc Hollyday, atteint de la tuberculose, deviendra un grand ami de Wyatt et sera considérer comme un membre de la famille.
Wyatt Earp combat le mal par le mal, il se fait engager comme shérif mais les habitants n'aiment guère la façon dont il travaille.
Ce qui m'a impressionner en visionnant ce western, ce sont les costumes et le physique des personnages qui changent en fonction de la chronologie.Le film est très intéressant, même si je pense que Costner a ajouter beaucoup de tragédie et de romantisme. Costner est excellent dans le rôle de Wyatt Earp, les autres acteurs sont parfaits, les dialogues sont très bons. Un très bon Western.


Dernière édition par Angéline le Jeu 30 Juin - 17:32, édité 3 fois

_________________
avatar
Moon
God Walrus
God Walrus

Nombre de messages : 3561
Age : 21
Localisation : In the Cavern Club.
Date d'inscription : 14/12/2009

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La Passion du Western

Message par Moon le Jeu 30 Juin - 3:45

J'ajoute quelques "analyses" inutiles sur les Westerns...

Les surnoms dans les Westerns :


Spoiler:
- Dans Chisum de Andrew V.McLaglen : - Chisum, John Wayne est appelé : le roi du Pecos

- Dans 100$ pour un sheriff : Ned Pepper (Robert Duvall) est appelé "Ned Pepper la chance"

- Dans Les colts des 7 mercenaires : le personnage jouant Quintero est surnommé : "La petite colombe"

- Dans les Géants de L'ouest de Andrew V. McLaglen : Ben Johnson est surnommé par John Wayne : "Tête de mule"

- Dans Wild Wild West de 1998 par Barry Sonnenfeld, Ted Levine, le général McGraf est surnommé "Le boucher de Liberty city"

- Dans Et pour quelques dollars de plus de Sergio Leone : - Lee Van Cleef, le colonel Mortimer est surnommé "le vieux"

- Dans Il était une fois dans l'ouest de Sergio Leone :Charles Bronson est surnommé "Harmonica"

- Dans Rio Bravo de Howard Hawks : - Dean Martin dans le rôle de Dude est appelé : "Borachon", ce qui veut dire "Poivrot" en Espagnol

- Dustin Hoffman alias Jack Crabb surnommé par les Cheyennes "Grand petit homme" dans Little Big Man

- Dans Le Bon, le brute et le Truand, Clint Eastwood est surnommé "Blondin"

Cimetières, cercueils, tombes et corbillards dans les Westerns


Spoiler:
La mort est omniprésente dans les Westerns.

La Charge Héroïque :


Le bon, la Brute et le Truand :


Le Jardin du Diable :


Mon nom est Personne :


Pour une Poignée de Dollars :



Trinita, prépare ton cercueil ! :


Les Casinos, joueurs et tables de Poker dans les Westerns


Spoiler:
La colline des Potences :


Ciel Rouge :


L'Homme du Kentucky :


Cinq cartes à Abattre :


Les années sauvages :


Wyatt Earp :


Je rajouterais surement "Pendaisons dans les Westerns" plus tard.

_________________
avatar
Moon
God Walrus
God Walrus

Nombre de messages : 3561
Age : 21
Localisation : In the Cavern Club.
Date d'inscription : 14/12/2009

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La Passion du Western

Message par Moon le Dim 3 Juil - 22:38


"Je n’ai rien à vous dire. Vous n’êtes pas dignes qu’on vous parle."

Réalisateur : Kevin Costner
Acteurs :
- Kevin Costner dans le rôle de Lt Dunbar/Danse avec les Loups
- Mary McDonnell dans le rôle de Dressée avec le Poing

Synopsis : Le jeune lieutenant John Dunbar est envoyé à un poste de reconnaissance dans les immenses plaines du Dakota pendant la guerre de Sécession. Il rencontre au cours de l'une de ses missions de reconnaissance le peuple sioux.
Le lieutenant se lie d'amitié avec la population indienne. Il arrive même à intégrer la tribu, au point d'être surnommé "Danse avec les loups", et de s'éprendre d'une des leurs, une blanche baptisée "Dressée avec le poing".

Mon avis : ♥ ♥ ♥ ♥ ♥
Une grosse claque : C'est l'effet que m'a fait ce film. On passe quatre heures collés à l'écran, passionnés par ce film, totalement en extase devant les magnifiques paysages, envoutés par le charme des acteurs et par la magnifique Bande originale. Et à la fin, on se dit "déjà fini ?". Ce film est juste grandiose. Les images sont splendides, et l'adaptation du livre de Michael Blake est très réussie !
Même s'il y a un côté "trop beau pour une être vrai", on est transportés par le film, et Kevin Costner nous offre une interprétation magistrale ! Un chef d'oeuvre du 7è art, et un des meilleurs Westerns jamais réalisés. Ce film mérite ses sept oscars, car on ressort presque bouleverser de ce western. Un classique du cinéma qu'il faut avoir vu au moins une fois dans sa vie (je dis ça à chaque fois, mais il faut me croire, certains films mérites d'être vu, et Danse avec les Loups fait partit de ces films qui ne sont pas asser connus de la jeune génération et qui pourtant sont des chefs d'oeuvres !)

_________________
avatar
Moon
God Walrus
God Walrus

Nombre de messages : 3561
Age : 21
Localisation : In the Cavern Club.
Date d'inscription : 14/12/2009

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La Passion du Western

Message par Romain le Dim 3 Juil - 23:59

Danse avec les loups est génial, géant, fantastique, sublime !! No other word !
J'aime beaucoup les film de John Ford, et John Waine est un super acteur, un charisme dingue !
avatar
Romain
King Walrus
King Walrus

Nombre de messages : 1416
Age : 23
Localisation : Pepperland !
Date d'inscription : 20/03/2008

Voir le profil de l'utilisateur http://johnlennonforum.discutforum.com/index.htm

Revenir en haut Aller en bas

Re: La Passion du Western

Message par Moon le Lun 4 Juil - 0:45

Je suis d'accord. Rares sont les mauvais films de John Ford... Avec une préférence pour Les Cheyennes et La Prisonnière du Désert.
John Wayne (Le DUKE !) est selon moi le meilleur acteur de Westerns, avec bien sûr Gary Cooper, Alan ladds et James Stewart. What a Face

_________________
avatar
Moon
God Walrus
God Walrus

Nombre de messages : 3561
Age : 21
Localisation : In the Cavern Club.
Date d'inscription : 14/12/2009

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La Passion du Western

Message par Romain le Lun 4 Juil - 0:50

La prisonnière du désert est immense !!
J'aime bien le timbre de la voix de John Waine, la lui donne de la présence !
En comparant les deux version de True Grit, j'ai aimé les deux mais la version John Waine est meilleure que Jeff Bridges...je ne saurai pas l'expliquer c'est comme ça ^^
avatar
Romain
King Walrus
King Walrus

Nombre de messages : 1416
Age : 23
Localisation : Pepperland !
Date d'inscription : 20/03/2008

Voir le profil de l'utilisateur http://johnlennonforum.discutforum.com/index.htm

Revenir en haut Aller en bas

Re: La Passion du Western

Message par Moon le Lun 4 Juil - 0:55

Romrom a écrit:La prisonnière du désert est immense !!
J'aime bien le timbre de la voix de John Waine, la lui donne de la présence !
En comparant les deux version de True Grit, j'ai aimé les deux mais la version John Waine est meilleure que Jeff Bridges...je ne saurai pas l'expliquer c'est comme ça ^^

Moi aussi, j'ai beaucoup aimer la version des Frères Coen, mais il faut avouer que l'originale est 100 fois mieux, car John Wayne, c'est John Wayne, quoi ! Il est irremplaçable ! Very Happy What a Face


_________________
avatar
Moon
God Walrus
God Walrus

Nombre de messages : 3561
Age : 21
Localisation : In the Cavern Club.
Date d'inscription : 14/12/2009

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La Passion du Western

Message par Romain le Lun 4 Juil - 1:00

A Monument Valley on le voit partout ! Je m'en rappelle y'a même un musée.
avatar
Romain
King Walrus
King Walrus

Nombre de messages : 1416
Age : 23
Localisation : Pepperland !
Date d'inscription : 20/03/2008

Voir le profil de l'utilisateur http://johnlennonforum.discutforum.com/index.htm

Revenir en haut Aller en bas

Re: La Passion du Western

Message par Moon le Lun 4 Juil - 1:06

Ah ben il fallait bien qu'il ait un musée qui lui soit consacré, cet homme est une légende, et sa vie est passionante ! Je connais pas mal de monde qui a été visiter ce musée.
Tu y es aller ? Ouah, mais ça devait être magnifique !

_________________
avatar
Moon
God Walrus
God Walrus

Nombre de messages : 3561
Age : 21
Localisation : In the Cavern Club.
Date d'inscription : 14/12/2009

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La Passion du Western

Message par Romain le Lun 4 Juil - 1:07

Monument Valley c'est Généralissime !!! Grand Canyon aussi !!!!
avatar
Romain
King Walrus
King Walrus

Nombre de messages : 1416
Age : 23
Localisation : Pepperland !
Date d'inscription : 20/03/2008

Voir le profil de l'utilisateur http://johnlennonforum.discutforum.com/index.htm

Revenir en haut Aller en bas

Re: La Passion du Western

Message par Moon le Jeu 7 Juil - 3:42


Réalisateur : Sam Peckinpah
Acteurs :
- William Holden dans le rôle de Pike Bishop
- Ernest Borgnine dans le rôle de Dutch Engstrom
- Robert Ryan dans le rôle de Deke Thornton
- Edmond O'Brien dans le rôle de Sykes

Synopsis : Au sud du Texas, Pike Bishop et ses hommes s'apprêtent à attaquer les bureaux de la compagnie de chemin de fer. Mais Duke Thornton et ses chasseurs de primes les attendent au tournant. Un bain de sang se prépare.

Mon avis : ♥ ♥ ♥ ♥ ♥
Ce qui m'a marqué dans ce film, c'est d'abord la violence. Le titre se veut collectif, mais l'histoire se déroule autour d'un seul personnage : Pike Bishop. Ce personnage est un homme qui a accumulé les échecs, les drames personnels, et c'est autour de sa mauvaise conscience que le drame va se constituer. Il est responsable de la horde, mais en même temps rongé par sa propre culpabilité. C'est un homme sans pitié, violent (il n'hésite pas à tuer un de ses hommes blessé pour ne pas ralentir la Horde).
La violence est omniprésente dans le film. "La Horde Sauvage" nous montre la violence comme l'inévitable gestion que les humains, individuellement ou collectivement, entretiennent avec la vie. Dans le film, par exemple, Angel n'hésite pas à tirer sur sa fiancée parce que celle-ci tente de le rendre jaloux en embrassant un général, ce qui montre que la violence est présente parmi tous les personnages et que la Horde n'a aucune pitié.
La violence présente tout au long du film, c'est la violence "de la loi du plus fort", la violence sans raison, et la mort, c'est la mort intérieure aussi, la mort qui est présente lorsqu'on viole des codes, lorsqu'on sait à l'avance comment tout cela va se terminer, lorsque qu'on n'est plus rien et que l'on tue sans raison...
Il y a aussi un rôle particulier des femmes dans ce film. On a tendance à représenter la femme comme un être pacifiste, "un peu de tendresse dans ce monde de brutes", et Peckinpah semble vouloir nous démontrer le contraire . Il utilise trois sortes de femmes : Les jeunes presque enfants, Les 16-30 ans presque toutes prostituées et filles de joie, et les plus vieilles très religieuses.
Peckinpah nous donne une vision machiste et très noire de la femme avec ce schéma qui semble représenter la vie d'une fille ordinaire.
Dans la scène de la mitrailleuse, Pike entre dans une pièce où il y a une femme, il a un temps de réflexion et décide de la laisser en vie, puis il se retourne et la femme lui tire dans le dos, et là, il tire sur la fille en criant "Sale putain", comme s'il regrettait de ne pas l'avoir achevée avant et que lui laisser la vie sauve n'aura servit qu'à se prendre une balle dans la peau. Vision très noire et très réductrice de la femme qui semble signifier "ne jamais tourner le dos à une femme et toujours la surveiller comme pour la protéger et se protéger".
Les quatre héros dans le film, ne se sentent pas héros du tout, ils sont des héros ratés, mais ils ont les armes, la détermination et la prudence, et cela change aussi beaucoup des westerns ordinaires.
Je ne vais pas m'attarder trop, même s'il y a encore beaucoup de choses à dire à propos de ce film.
"La Horde Sauvage" est violent, mais excellent. On prend plaisir à suivre cette horde sans pitié. Un film qui m'a impressionnée aussi pour son réalisme et la vision de la violence de nous donne Peckinpah.
Un de mes westerns préféré.


_________________
avatar
Moon
God Walrus
God Walrus

Nombre de messages : 3561
Age : 21
Localisation : In the Cavern Club.
Date d'inscription : 14/12/2009

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La Passion du Western

Message par Moon le Dim 10 Juil - 19:14

Bon, aller, comme je m'ennuie fermement, je vais parler un peu de Wyatt earp, et de tous les films qui lui ont été consacré. What a Face



Biographie de Wyatt Earp


"La rapidité c'est bien, mais la précision c'est tout!"


Wyatt Earp (19 mars 1848 - 13 janvier 1929) , était un chasseur de bisons, officier américain et marshal à Dodge City puis à Tombstone. Il est connu principalement pour sa participation à la fusillade d'O.K. Corral avec Doc Holliday, Virgil Earp, et Morgan Earp.

Source : Wikipédia

Adaptations cinématographiques


L'Aigle des Frontières de Allan Dwan en 1939
La pousuite infernale de John Ford en 1946
Règlement de compte à OK Corral de John Struges en 1957
Les Cheyennes de John Ford en 1964
Sept secondes en enfer de John Struges en 1967
Tombstone de George Pan Cosmatos en 1993
Wyatt Earp de Lawrence Kasdan en 1994

Wyatt Earp dans les films

Kurt Russell & Val Kilmerdans les rôles de Wyatt Earp & Doc Holliday dans Tombstone
Burt Lancaster & Kirk Douglas dans les rôles de Wyatt Earp & Doc Holliday dans Gunfight at the OK Corral
Henry Fonda dans le rôle de Wyatt Earp dans La poursuite infernale
Kevin Costner dans le rôle de Wyatt Earp dans Wyatt Earp

_________________
avatar
Moon
God Walrus
God Walrus

Nombre de messages : 3561
Age : 21
Localisation : In the Cavern Club.
Date d'inscription : 14/12/2009

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La Passion du Western

Message par Moon le Ven 22 Juil - 3:18

Analyse de film : Jeremiah Johnson de Sydney Pollak

Synospsis : Jeremiah Johnson, fuyant la violence du monde civilisé, s'enfonce dans les Montagnes Rocheuses. Confronté à un environnement qu'il ne connaît pas, il doit également faire face à la révolte des Indiens. Décidé à assouvir une vengeance, il fera lui aussi appel à la violence.

Analyse : Jeremiah Johnson est un homme qui fuit la violence et la société en partant s'isoler dans les montagnes enneigées. Nous allons analyser en profondeur le personnage et ce que le film veut nous faire comprendre.

Jeremiah Johnson part dans les montagnes, pour fuir la violence du monde civilisé. Selon certaines sources, le personnage serait un ancien militaire, on peut donc en déduire que le personnage cherche aussi à fuir son passé (car, admettons qu'il soit un ancien militaire, il a vu la violence, il a même du recourir à la violence).
Ce personnage part sans rien (volonté de fuir son passé ?) dans les montagnes (milieu pas du tout adapté à son mode de vie), conscient du danger, ce qui montre qu'il souhaite revenir aux sources du commencement de l'homme, sans matériel, sans communication. Il est prêt à se nourrir de fruits et de gibiers chaque jour, à supporter en permanence le froid et les animaux sauvages.

Lors de ses premiers jours dans la montagne, on remarque qu'il a du mal à s'adapter au climat et à la chasse.
A la scène de la rivière, il tente de pêcher du poisson sans y parvenir. Un Indien arrive, le regarde, mais ne le tue pas. Ce refus de tuer cet homme blanc, considéré comme dangereux par les Indien, en dit beaucoup sur le personnage de Jeremiah Johnson. Jeremiah n'est plus rien, il ne sait rien faire, il ne connait personne, il fait presque pitié, c'est pourquoi l'Indien préfère passer son chemin. Jeremiah n'est plus rien, au point que même l'Indien pense qu'il ne mérite même pas d'user une flèche pour l'abattre.

A un moment du film, un chef Indien donne sa fille à Jeremiah comme épouse. Jeremiah refuse d'abord, mais il est contraint d'accepter. Il a refusé par principe : Il n'aimait pas cette femme, il pensait que, comme toutes les autres, elle ne sait pas faire grand chose. Il se rendrat compte qu'il est un bon à rien plus tard dans le film lorsqu'il découvrira que cette femme est en fait une très bonne chasseuse et qu'elle s'adapte très bien aux conditions de vie en forêt. Entre temps, Jeremiah prendra avec lui un enfant dont la mère est atteinte de folie.

Petit à petit, Jeremiah redevient un homme, il s'attache à sa femme et à l'enfant, il leur construit une maison, il part chasser, il a enfin retrouver une vie normale, sans violence, il a retrouvé une identité. Et ce mode de vie lui plait beaucoup.

Mais un drame vient à nouveau bouleverser la vie de Jeremiah : Il a le malheur de profaner un cimetière Indien. Ce geste fera basculer sa vie, car sa famille se fera massacrer par les Indiens. Cette tuerie rendra à nouveau Jeremiah violent et haineux, l'homme qui fuyait la violence devient rancunier et vengeur.

Conclusion : Il pensait avoir trouver l'endroit idéal, un endroit vierge, où l'homme civilisé met rarement les pieds, un endroit où les seuls habitants sont les animaux, un endroit où il n'y a aucune violence. Et pourtant ce mode de vie sur territoire Indien est dangereux. Cette nouvelle façon de vivre se terminera par un massacre, et le changement de comportement soudain d'un homme qui ne voulait que la paix et le calme. Ce film cherche donc à nous montrer que la violence est présente partout.

_________________
avatar
Moon
God Walrus
God Walrus

Nombre de messages : 3561
Age : 21
Localisation : In the Cavern Club.
Date d'inscription : 14/12/2009

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La Passion du Western

Message par Fell le Ven 22 Juil - 12:42

Belle analyse Wink

Ce film en tout cas, le début, me fait penser à Into The Wild!
avatar
Fell
Crazy Overlord Walrus
Crazy Overlord Walrus

Nombre de messages : 4772
Age : 24
Localisation : On The Hill
Date d'inscription : 12/08/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La Passion du Western

Message par Moon le Lun 25 Juil - 1:17

J'ai retrouvé un extrait du film "Tombstone", le fameux moment du règlement de compte historique.



Ce qui est formidable avec cet extrait, c'est que, à quelques détails près, la gunfight s'est réellement passée de cette façon ! Ca m'impressionne ! Lorsque j'aurais le temps, je vous écrirais le déroulement du règlement de compte.


_________________
avatar
Moon
God Walrus
God Walrus

Nombre de messages : 3561
Age : 21
Localisation : In the Cavern Club.
Date d'inscription : 14/12/2009

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La Passion du Western

Message par Moon le Mar 26 Juil - 18:04

J'ai fait mon Top 15 de mes Westerns préférés. ce fut très dur, mais j'y suis arrivé !

15 – L'Homme de la plaine de Anthony Mann. A voir pour la prestation de James Stewart.
14 – Rio Bravo de Howard Hawks. Un très bon film avec un John Wayne excellent.
13 – La Captive aux Yeux Clairs de Howard Hawks, un film parfait, avec un duo Kirk Douglas/Dewey Martin excellent, un très bon scénario, de l'action et un triangle amoureux.
12 – The Alamo de John Wayne. Un beau Western sur le fort Alamo. John Wayne, dans le rôle de Davy Crockett, est formidable.
11- Il était une fois la Révolution de Sergio Leone. Un Western exceptionnel sur la révolution mexicaine, pleins d'émotions et de très bons dialogues.
10 – L'Homme qui tua Liberty Valance de John Ford. Un chef d'oeuvre du 7è art.
9 – Danse avec les Loups de Kevin Costner. Un très beau western, Kevin Costner est épatant.
8 – Jeremiah Johnson de Sydney Pollak. Un western magnifique, au scénario étonnant. Robert Redford dans un de ses plus beaux rôles.
7 – La Prisonnière du désert de John Ford. Le meilleur film de son réalisateur. John Wayne est excellent et les paysages magnifiques.
6 – Little Big Man de Arthur Penn. Un western d'exception avec un Dustin Hoffman formidable.
5 – Impitoyable de Clint Eastwood. Le meilleur Western de son réalisateur.
4 – Les Sept Mercenaires de John Sturges. La version Western des Sept Samouraïs de Kurosawa. Un film excellent avec un casting étonnant.
3 – La Horde Sauvage de Sam Peckinpah. Un western violent et très prenant, avec des acteurs convaincants.
2 – Le Bon, La Brute et le Truand de Sergio Leone. Le maître du western Spaghetti a réalisé ici un des meilleurs films de tous les temps, avec des répliques devenues cultes, une Bo signée Ennio Morricone exceptionnelle et un casting de rêve.
1 – Il était une fois dans l'Ouest de Sergio Leone. Chef d'oeuvre de Sergio Leone. Surement le film de référence du genre, avec une BO fantastique.

_________________
avatar
Moon
God Walrus
God Walrus

Nombre de messages : 3561
Age : 21
Localisation : In the Cavern Club.
Date d'inscription : 14/12/2009

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La Passion du Western

Message par Revolution le Mar 26 Juil - 19:35

et tu connais " un homme nommé cheval" ?
avatar
Revolution
Lord Walrus

Nombre de messages : 1088
Age : 19
Localisation : East Great Falls
Date d'inscription : 13/07/2011

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La Passion du Western

Message par Moon le Mar 26 Juil - 19:42

Revolution a écrit:et tu connais " un homme nommé cheval" ?

Je ne l'ai pas vu, mais l'histoire ressemble un peu à celle de "Danse avec les loups". Tu l'as vu ?

_________________
avatar
Moon
God Walrus
God Walrus

Nombre de messages : 3561
Age : 21
Localisation : In the Cavern Club.
Date d'inscription : 14/12/2009

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La Passion du Western

Message par Flora le Mer 27 Juil - 15:10

Juste un petit message pour remercier Angéline de nous faire partager sa passion du western. Même si j'avoue que je ne connais pas grand chose au western, mais je m'y pencherai dès que j'aurai le temps Wink


_________________

"Si vivir es durar, prefiero una canción de los Beatles a un Long Play de los Boston Pops." Mafalda Wink
avatar
Flora
God Walrus
God Walrus

Nombre de messages : 3722
Age : 33
Localisation : Across the universe...
Date d'inscription : 06/08/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La Passion du Western

Message par Moon le Jeu 28 Juil - 1:23

Jeudi 28 juillet sur France 3 à 20h30 : L'Assassinat de Jesse James par le lâche Robert Ford, avec Brad Pitt et Casey Affleck. C'est un excellent Western, très poètique, quoiqu'un peu lent. Je le déconseille à ceux qui aiment l'action, mais je le conseille à ceux qui aiment la poésie et les belles images, car ce Western est magnifique.

_________________
avatar
Moon
God Walrus
God Walrus

Nombre de messages : 3561
Age : 21
Localisation : In the Cavern Club.
Date d'inscription : 14/12/2009

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La Passion du Western

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum